Roadtrip en Islande

Mes photos sur Instagram 🙂

Je suis partie en Islande !
Un pays magnifique où cohabitent volcans et glaciers, des paysages grandioses sans personne à l’horizon pendant des heures… une idée de la liberté. La nature est si belle, sauvage et immaculée, que l’on arrive à supporter le froid et la météo changeante.

Pour vous permettre à votre tour de préparer votre voyage en Islande, la terre de glace, voici un article sur l’organisation de mon roadtrip. En effet, une préparation et un budget certains sont nécessaires pour partir en Islande.

Sommaire :

  • Transports
  • Se débrouiller sur place
  • Se nourrir en Islande
  • Matériel de camping
  • Budget
  • Lieux à visiter en image

islande chevaux islandais marie aubertin

Transports

J’ai eu l’idée de ce voyage grâce à la promotion du site Voyages Pirates sur le trajet en avion. La compagnie principale en Islande est Wow Air, et rien à redire sur leurs services, à part le prix élevé des bagages.
Pour joindre la capitale française, je suis passée par Ouibus, des bus confortables aux prix réduits.

J’ai loué avec mon compagnon une voiture en passant par le site AutoEurope. Sachez que vous devrez sûrement payer d’autres assurances sur place, telle que la protection tempête de sable, spécifique à ce pays volcanique (lire le témoignage d’un loueur). Dans tous les cas, demandez bien les détails et des preuves papier, et prenez des photos des contrats et de la voiture.

Je pense qu’une voiture est indispensable en Islande : les transports en commun sont pratiquement inexistants, et les visites en bus organisées sur place sont très chères ! Et si vous voulez voir un minimum les grands espaces, rien de mieux qu’un 4×4, car il y a beaucoup de routes peu praticables. Il y a même des routes réservées exclusivement aux 4×4, les « F-roads ». Préparez donc votre itinéraire avant de louer un véhicule !

islande location voiture marie aubertin

Se débrouiller sur place

Parler anglais est là-bas un impératif. Déjà parce que l’islandais est très compliqué (petit exemple en vidéo) – malgré mon amour des cultures, je n’ai même pas essayé de l’apprendre. Et aussi parce que l’anglais est en général la seule autre langue que les islandais parlent, et très bien d’ailleurs (leurs chaînes TV sont en anglais sous-titré islandais).

Pour vous orienter, une simple impression écran tirée de Google Maps sera suffisante : il y a très peu de routes, et il n’y en a même qu’une seule sur toute la côte sud ! Vous pouvez aussi télécharger des applications mobiles de plans pour être plus serein (telle que celle-ci).

Je vous conseille également d’acheter un guide papier, pour faire facilement le tour des lieux d’exception. Le Routard est très bien, mais se focalise essentiellement sur la côte sud. Mais il y a aussi beaucoup de choses au nord (notamment plus de chances de voir des macareux et des aurores boréales).

islande macareux marie aubertinLe seul macareux que j’ai trouvé 😥

Pour connaître les probabilités d’aurores boréales, vous pouvez vous rendre sur le site Vedur. Elles ont lieu de septembre à avril durant les nuits dégagées, mais malheureusement lors de notre voyage de 10 jours fin septembre, nous n’avons pas eu la météo adéquate…

Nous avons fait principalement du camping sauvage. Les logements type hôtels et chambres d’hôte sont chers (minimum 150€ la nuit). Donc lorsque nous avons souhaité un peu de confort, nous nous sommes rabattus sur les locations Airbnb qui tournent plutôt autour de 80€ la nuit (quand on s’y prend en avance). Car oui, au bout de 3 jours de camping, un vrai lit et une douche font toujours plaisir !

tente islande marie aubertin

Concernant le camping sauvage, il y a beaucoup de barrières qui entourent les terrains en Islande. Mais tous ces terrains sont très souvent déserts (ou alors avec un cheval et 3-4 moutons), il est donc facile de trouver un coin tranquille en les passant. Bien sûr en n’abîmant ni la barrière, ni la nature ! Il y a aussi des campings prévus dans les villes, qui proposent parfois des sanitaires et des machines à laver. Pour ma part, j’ai vraiment adoré m’aventurer en pleine nature sauvage, chercher un endroit où planter ma tente qui ne soit ni en pente ni rocailleux, et allumer mon petit réchaud pour me faire à manger, emmitouflée dans mon sac de couchage ! C’est une solitude revigorante et pleine de liberté.

tente camping islande marie aubertin

Se nourrir en Islande

Voici déjà une petite liste illustrée des plats à goûter en restaurant : plats typiques islandais. Pour cuisiner de votre côté, le choix sera en revanche moins appétissant. En effet, étant sur une île, la variété des produits est vite limitée.
En supermarché, nous avons trouvé comme produit un peu original du fromage à tartiner aux goûts variés (des apéricubes grand format finalement). Ensuite le reste était vite hors de prix (un filet de saumon sous vide : 30€). Nous nous sommes donc contentés pour le quotidien de pommes de terre, riz, pâtes ainsi que différents types de saucisses.

smurostur

 

Matériel de camping

Tout ce dont j’ai eu besoin (ou que j’ai regretté de ne pas avoir pris !) pour camper 10 jours en milieu froid, venteux et pluvieux 🙂

Vêtements : 6 t-shirts respirants, 3 sous-pulls, 1 gros pull, 1 veste coupe-vent, sous-pantalon, pantalon, pantalon coupe-vent, sous-vêtements, écharpe, gants, bonnet, cache-oreilles, maillot de bain (pour la station thermale) et surtout de bonnes chaussures de rando confortables et imperméables
Pour dormir : tente, matelas, sac de couchage, oreiller gonflable
Pour manger : réchaud, casserole, plat, couverts, un bon couteau, boite de conservation
Hygiène : gel douche et shampoing, serviette, dentifrice, brosse à dent, papier toilette, crème hydratante, gel nettoyant mains
Divers : photocopie carte d’identité, argent en liquide, téléphone, appareil photo, chargeurs, chargeur de voiture usb, batterie portable, lunettes de soleil, corde, carte de l’Islande, mouchoirs, médicaments, livres, cartes à jouer (pour passer le temps !), sacs plastiques, protection de sac à dos imperméable
A acheter sur place : bonbonne de gaz (en station service), eau, nourriture (magasin le moins cher : « Bonus »)

P1000590

Budget

Pour vous donner une idée du budget qu’il vous faudra prévoir, voici nos dépenses effectuées pour 10 jours en Islande à 2 personnes, en essayant d’être économes. Nous avions déjà une tente et des sacs de couchage.

– Matériel de camping et vêtements chauds : ~150€

– Bus (aller-retour Lyon-Paris) : 52€
– Bus (aller-retour Paris gare-aéroport) : 68€
– Avion (aller-retour Paris-Keflavik) : 320€

– Location de voiture : 250€
– Assurance tempête de sable : 150€ (15€/jour)
– Essence pour ~1500km : 300€ (minimum 1,62€/L soit 80€ les 50L)

– 5 nuits en Airbnb : 380€
– 1 nuit en camping : 24€

– Nourriture : ~150€
– Souvenirs et parking : ~50€

Budget total pour 2 : 1900€

iceland

Lieux à visiter en image

Impossible de vous montrer tous les lieux à visiter en Islande, ou cet article n’en finirait plus ! Voici une petite sélection de lieux connus et un peu moins connus, mais qui valent la peine d’être vus. Après, à vous de construire votre aventure !

P1000348

Le parc Pingvellir et la faille d’Almannagja qui sépare deux continents

P1000513

Le site de Geysir, qui a donné son nom aux geysers (ici jusqu’à 30m de haut)

P1000554

La cascade de Gullfoss, plus sauvage que les chutes du Niagara

P1000575

Le cratère de Kerid et son lac de 7 mètres de profondeur

P1000633

Le Secret Lagoon de Fludir, naturellement à 40 degrés

P1000688

Keldur et ses fameuses maisons islandaises au toit de tourbe

P1000828

Un avion US Navy écrasé vers la plage de sable noir de Solheimasandur

P1000877

Le joli village de Vik et sa balade dans les falaises

P1000904

Les glaciers de Svinafellsjökull et Vatnajökull vers le parc Skaftafell

P1010188

La jolie ville de Reykjavik, avec ses maisons colorées et ses fresques murales

D’autres photos sur mon compte Instagram !

Quelques sites de voyage sur l’Islande :

Publicités

Mettre en place une culture d’entreprise efficace

Vous ne savez pas comment pousser vos services à collaborer ? Vos salariés se plaignent d’une mauvaise communication ? Vous aimeriez que chacun pense plus « client » ou « innovation » ?

Une des bases du fonctionnement d’une entreprise est bien la culture d’entreprise. Elle a pour but de motiver les salariés en les rassemblant sous des valeurs communes, tout en rendant plus efficace le développement de l’entreprise en leur offrant une direction et des objectifs clairs.

Les valeurs renvoient à l’identité, au sentiment d’appartenance à un groupe social. Ce sont des « vertus » aussi bien individuelles que collectives, qui nous permettent d’adhérer à l’entreprise et donc à la société. Ce sont aussi des idées et des comportements que l’on estime être des modèles à suivre. Ces valeurs seront des repères, afin de donner du sens aux différents enjeux et contribuer à une bonne réputation. Elles doivent être universelles : elles doivent s’adresser aussi bien aux salariés qu’aux clients, actionnaires, fournisseurs, prescripteurs, presse…

~ Bref, tout un programme, mais comment l’appliquer concrètement ?

Définir sa politique d’entreprise

Une fois la direction convaincue qu’il est nécessaire de se réorganiser (et ce n’est pas toujours une mince affaire), il faut définir sa politique d’entreprise. La culture d’entreprise doit découler directement de la politique et des stratégies appliquées. C’est donc l’occasion de redéfinir en axes clairs sa politique.

Faites des enquêtes auprès de vos salariés, mais aussi de vos clients. Quels sont leurs retours, positifs comme négatifs ? Quelles sont les qualités que vous devez ainsi conserver, et celles que vous devez développer ? Analyser les résultats au sein de la direction, afin de définir ce qui vous représente.

agreement-2365811_1920

Définir un plan de communication des nouvelles valeurs

Il s’agit ensuite de créer un véritable état d’esprit tourné vers les valeurs que vous aurez choisies. Selon la taille de votre entreprise, le plan de communication de ces valeurs peut être très long et complexe. Dans tous les cas, une communication par les managers directs est nécessaire pour plus d’impact auprès des salariés.

Lorsque je travaillais pour le Groupe Volvo, j’ai pu participer à des ateliers de débats entre les managers et la direction. Le but était qu’ils réfléchissent à la signification sur le terrain de ces valeurs, afin de mieux les communiquer ensuite à leurs équipes. L’exemple des valeurs Volvo Group.

La clé est donc tout d’abord la compréhension, par des présentations et des débats approfondis. Il faut ensuite que les salariés adhèrent à ces valeurs et ces nouvelles organisations de travail, en étant formés et challengés sur les nouveaux outils.

Mettre en place les valeurs de manière concrète

Les valeurs doivent ensuite se traduire en actes. Ce sont des engagements de l’entreprise pour mettre en place des principes d’action, sans lesquels les valeurs n’existeraient pas. Si vous vous focalisez sur la collaboration, programmez dès à présent des projets transversaux. Si le client est au centre de votre nouvelle politique, pourquoi ne pas enclencher de la mobilité afin de renforcer les services en contact avec la clientèle. Si vous souhaitez vous tourner vers l’innovation, il faudra mettre en place des événements et des challenges pour provoquer de nouvelles idées.

~ Tout un panel de défis passionnants !

J’ai pu constater dans l’entreprise Schneider Electric que les valeurs étaient réellement prises en main par les employés. Comment ? Chaque manager était libre de présenter un projet qui répondait à un des 4 pôles de valeurs « Connect ». Des trophées dans chaque catégorie étaient offerts aux plus gros acteurs du programme. Plein de projets pour mettre en place les valeurs concrètement ont donc éclos dans toutes les entreprises du groupe. Rien de mieux qu’un challenge et des récompenses pour motiver !

Capture

Un autre exemple de valeurs d’entreprise avec Netflix. Ce document (en anglais) explique avec beaucoup d’exemples ce que signifient leurs valeurs au quotidien. Une leçon de vie professionnelle et personnelle.

La culture d’entreprise peut également être un pilier très important pour rendre tout simplement heureux les salariés et leur donner une bonne image de l’entreprise.

~ Ne dit-on pas que les salariés sont les meilleurs ambassadeurs de l’entreprise ?

Quid d’une culture de l’innovation ?

Aujourd’hui, beaucoup l’ont compris, l’innovation est un état d’esprit à insuffler chez tous les salariés de l’entreprise, elle n’est plus concentrée dans un simple service R&D. L’innovation se réfléchit dans tous les métiers, et lorsqu’une idée émerge, elle doit être analysée par tous les métiers. Une réflexion transversale rend opérationnelle une idée bien plus rapidement et permet à terme une intelligence collective.

Notre monde bouge, de plus en plus vite, et pour survivre une entreprise ne doit pas avoir peur de changer et s’adapter. Il en va de sa compétitivité. Aller vite ne signifie pas pour autant se précipiter. Surtout dans un contexte d’innovation, il ne faut pas oublier de protéger ses idées par des brevets et anticiper la communication externe.

La France est en 2017 un pays qui sait innover et déployer ses brevets (3e position au Top 100 de l’innovation). Mais les grandes entreprises françaises n’ont pas toujours la réactivité qu’il faut quand une idée ressort pour la première fois. Une fois à maturité, il arrive aussi parfois que le projet soit bloqué par les décisionnaires par principe de précaution.

~ Mais comment innover ?

in-xinjiang-1733780_1280

En sortant du cadre. En réfléchissant avec
♦  de nouvelles personnes (des experts, des coach innovation, des étudiants…)
♦  dans un nouvel environnement (dans une salle spécialisée, à l’air libre…)
♦  avec de nouveaux outils (défis, événements, collaboration artistique…)
En se rapprochant des start-up, qui de par leur nature, sont du meilleur conseil (voir un dossier sur des lieux d’innovation entre grands groupes et start-up)

Le développement d’une culture d’entreprise peut également avoir pour conséquence de galvaniser la collaboration et d’enclencher une meilleure gestion de projet. + d’infos dans cet article

En composant avec tous ces éléments, l’innovation peut devenir partie intégrante du quotidien professionnel.

SensCritique, collection de culture

SensCritique, collection de culture. J’ai toujours eu une âme de collectionneuse, et j’ai toujours hésité à me lancer dans l’immense travail de faire la liste de tous mes films ou livres. Heureusement pour moi, j’ai découvert le site SensCritique.com l’année dernière, qui permet de noter et ainsi enregistrer de manière très conviviale tous types d’oeuvre culturelle : livres, films, séries, jeux vidéos, musique…
J’ai toujours eu une âme de collectionneuse, et j’ai toujours hésité à me lancer dans l’immense travail de faire la liste de tous mes films ou livres. Heureusement pour moi, j’ai découvert le site SensCritique.com l’année dernière, qui permet de noter et ainsi enregistrer de manière très conviviale tous types d’oeuvre culturelle : livres, films, séries, jeux vidéos, musique…

Je lance la catégorie « Mes sites coups de cœur » avec le site SensCritique.com, créé en 2010.

J’ai toujours eu une âme de collectionneuse, et j’ai toujours hésité à me lancer dans l’immense travail de faire la liste de tous mes films ou livres.

Heureusement pour moi, j’ai découvert le site SensCritique.com l’année dernière, qui permet de noter et ainsi enregistrer de manière très conviviale tous types d’oeuvre culturelle : livres, films, séries, jeux vidéos, musique…

SensCritique

Vous pouvez ainsi établir votre collection en recherchant par genre, auteur, réalisateur ou acteur en quelques clics. Il est aussi possible de créer des listes par thème, telles que le Top 10 des séries, ou plus drôle : Le méchant est mieux que le gentil ou Les films où ils ne savent pas se servir de la ventoline. Bref, des possibilités infinies de découvrir de nouvelles œuvres, de manière sérieuse ou humoristique !

Mais n’oublions pas que cela reste un site permettant la critique : chacun est libre de laisser son commentaire sur une oeuvre. Je n’ai pas encore osé en écrire beaucoup, tant des membres sont calés sur le sujet, et semblent passer tout leur temps libre à analyser la réalisation et les références de chaque oeuvre.

Toujours dans cet esprit de collection, vous pouvez également indiquer la date où vous avez découvert l’oeuvre, afin d’établir un journal.

Par exemple, un extrait de mon journal de mars : un livre, un jeu vidéo, un film.Journal

Vous pouvez également vous comparer aux autres membres grâce au bouton « Versus ». Pour une soirée entre amis, vous pouvez ainsi comparer vos « Envies » de films et voir lesquelles vous avez en commun pour vous décider ! (Qui n’a pas déjà passé plus d’1h à se décider pour un film ?)

Un site donc extrêmement complet, qui met en avant la culture, dans une ambiance conviviale. Je peux facilement y faire un tour au quotidien ! Si vous ne connaissiez pas SensCritique.com, j’espère que ce site vous plaira autant qu’à moi.

Les bases pour organiser sa recherche d’emploi

Logo-article-emploi

Ayant eu l’occasion de chercher un emploi à plusieurs reprises dans le cadre de mon alternance et aujourd’hui mes études terminées, je sais qu’il peut être compliqué de s’organiser et de se retrouver dans tous les outils d’emploi à disposition. Vous aussi, vous êtes perdu ? Vous souhaitez gagner du temps avec une liste toute prête ?
Je vous propose une liste des différents moyens qui vous permettront de trouver l’emploi de vos rêves. Chaque outil sera ensuite détaillé, avec des liens et des conseils.

  • Votre réseau personnel
  • Les sites d’emploi
  • Les agences d’intérim
  • Les réseaux sociaux professionnels
  • Les aides personnalisées
  • Le CV et la lettre de motivation
Votre réseau personnel

reseau

De très nombreux emplois (malheureusement ou non si vous en tirez parti) s’obtiennent en passant par le réseau personnel. Avoir un contact dans une entreprise permet d’accélérer les processus habituels de recrutement et souvent de provoquer une attention plus poussée sur votre candidature. Il s’agit donc d’un levier à actionner en priorité : n’hésitez pas à téléphoner ou envoyer des mails à votre famille, amis et relations afin qu’ils vous informent des opportunités dans leur entreprise, ou même donnent directement votre CV au service RH.  + d’infos

Les sites d’emploi

computer-hand

Les sites d’emploi, appelés aussi Job Boards, sont de plus en plus nombreux sur le net. Le site Jobboard Finder permet même de trouver quelques sites d’emploi en accord avec votre domaine.
Sans compter l’indispensable Pôle Emploi, le Job Board le plus complet reste cependant le métamoteur de recherche Indeed, qui s’assimile à un Google de l’emploi. Ce moteur reprend les offres de nombreux Job Boards. Voici leur liste non exhaustive :

+ de Job Boards ici

Mon petit outil en plus : Je l’utilise pour mon suivi de candidatures, il s’appelle Box My Job. Ce tableau de bord recense toutes les offres auxquelles l’on postule, permet de joindre des documents et offre un raccourci très pratique dans notre barre de recherche internet.

Les agences d’intérim

woman-hand-smartphone-desk

Les agences d’intérim proposent des offres d’emploi à durée limitée. Il existe des agences spécialisées par domaine, par lieu, par expérience. La liste est longue !
Voici ci-dessous une liste non exhaustive de boites d’intérim proposant des emplois tertiaires à Lyon :

Les réseaux sociaux professionnels

network4

Les réseaux professionnels offrent de nombreuses possibilités et ne doivent pas être mis de côté : ils permettent à la fois de postuler à des offres d’emploi, d’utiliser un réseau de relations pour obtenir des contacts, et de travailler sur son Personal Branding ou Marketing personnel, c’est-à-dire la promotion de sa propre image.  + d’infos

Les aides personnalisées

main

Pôle Emploi est bien sûr votre interlocuteur privilégié et propose une aide variée et gratuite si vous argumentez votre besoin auprès de votre conseiller. Vous pouvez trouver de nombreux ateliers liés à la recherche d’emploi, voire même des formations. Pôle Emploi organise aussi régulièrement des événements afin de rencontrer des entreprises : Forum Emploi, Village des recruteurs… soyez attentifs !

L’APEC propose également une aide très intéressante pour les cadres. Vous pouvez en effet faire analyser gratuitement votre CV et lettre de motivation ou simplement poser des questions, par le biais d’un entretien téléphonique.

Entre 16 et 25 ans, il est intéressant de se rendre à la Mission locale la plus proche. Elle offre une aide personnalisée sur place, pour mieux définir votre profil et trouver des offres correspondantes. Elle propose aussi des ateliers variés.

Si vous avez terminé vos études il y a moins de 4 mois et qu’il s’agit d’un premier emploi (hors alternance), vous pouvez demander depuis cette année une aide financière : l’ARPE, l’aide à la recherche d’emploi.

Le CV et la lettre de motivation

write

Une fois les offres d’emploi repérées, il est temps de postuler. Pour cela, les 2 outils à disposition sont le CV et la lettre de motivation.

Le CV :

  • Selon vos compétences en graphisme, vous pouvez créer un CV de qualité avec Word, qui possède des possibilités parfois insoupçonnées, ou bien le logiciel de PAO Indesign. Il existe une version gratuite d’Indesign, mais bien moins pratique, nommée Scribus. (Au passage, vous pouvez me contacter pour créer votre CV smile)
  • Il peut être intéressant si vous recherchez plusieurs postes de créer un CV adapté à chacun, qui mettra en avant les expériences et compétences adaptées au poste.
  • Le CV peut être posté sur la plupart des Job Boards, mais aussi sur des sites dédiés tels que DoYouBuzz, qui est assez visible en terme de référencement Google.

La lettre de motivation :

  • De même, selon vos compétences, pourquoi ne pas rajouter un petit en-tête graphique personnalisé en haut de votre lettre ?
  • Il est pratique d’avoir à disposition plusieurs versions de lettre de motivation, prêtes à l’utilisation, en fonction d’un domaine d’activité ou d’un métier par exemple. Vous pouvez aussi créer une lettre de motivation spécialement pour les candidatures spontanées, qui ne sont pas à négliger. Pour trouver les entreprises auxquelles postuler spontanément, rendez-vous sur l’annuaire de la CCI.
  • Le schéma idéal dans la rédaction d’une lettre de motivation est « Moi + Vous = Nous ». Chaque partie est très importante, ne négligez pas de flatter l’entreprise et de montrer comment vos compétences vont lui apporter de la valeur. (Là aussi, n’hésitez pas à me contacter pour une aide dans la rédaction smile)   + d’infos

Cet article est maintenant terminé, j’espère que mon travail de recherche vous aura été utile. Bonne chasse !